Return to site

La Grande Muraille hors des sentiers battus !

A la découverte d'une des sept nouvelles merveilles du monde

Découvrir la grande muraille de Chine a toujours été un de nos rêves d’enfant ! Cet ouvrage titanesque, long de plus de 6700 kilomètres qui s’étend du désert de Gobi au Golf de Bohai et qui a plus de 2000 ans est le symbole de la civilisation chinoise. Alors, lorsque nous avons mis le pied en Chine durant notre voyage autour du monde à la rencontre des rêves de l’humanité, nous n’avions qu’une seule idée en tête : trouver la meilleure manière de découvrir cette nouvelle merveille du monde.

Il existe de nombreuses options pour découvrir la grande muraille mais la plupart se trouvent dans la région de Pékin où la muraille est la plus impressionnante. Dans cette région, la muraille est l’oeuvre des Ming, elle a été édifiée autour de 1368 pour se protéger de l’ennemi mongol.

Pour découvrir la muraille depuis Pékin, plusieurs alternatives, la première est le site de Badaling, il s’agit du tronçon le plus accessible, situé à 70 kilomètres au nord-ouest de Pékin, il a été complètement rénové et fait office de carte postale de la muraille. Le revers de la médaille est que le site est envahit par des hordes de touristes chinois ce qui peut vraiment gâcher le plaisir de découvrir ce lieu mythique, nous n’avions évidemment pas envie de prendre ce risque. La deuxième option pour découvrir la muraille est le site de Mutianyu, situé à 90 kilomètres au Nord-Est de Pékin. Ici aussi la muraille est parfaitement restaurée et accessible grâce à de nombreuses infrastructures touristiques. Encore une fois, cela ne correspondait pas vraiment à l’idée que nous nous faisions de notre visite de ce joyaux du patrimoine chinois.

En poussant un peu plus nos recherches, nous avons finalement découvert un moyen de nous rendre à la grande muraille hors des sentiers battus. La petite ville de Gubeikou se situe à environ 120 kilomètres au nord-est de la capitale chinoise. A l’époque impériale, Gubeikou était un passage militaire important sur la route du nord de Pékin. Un peu plus éloignée que les autres sites, elle décourage les touristes voulant visiter la muraille dans la journée. Mais comme nous avons le temps, nous avons décidé de prendre deux jours pour profiter pleinement. C’est donc en bus local, depuis la station de métro de Dongzhimen à Pékin que nous avons entamé notre expédition. Après une heure et demi de trajet, nous arrivons à Miyun où nous prenons un second bus, pas facile à trouver on doit l’avouer, qui après une heure de voyage nous mène finalement à Gubeikou.

Arrivés à l’heure du déjeuner, nous dégustons un succulent poulet impérial (Kung Pao chicken) dans un petit boui-boui local avant de nous atteler à la visite du village. Ce dernier se divise en deux parties, une première au nord, où vivent les habitants du village et une seconde au sud, totalement nouvelle destinée à accueillir les quelques touristes qui s’aventurent dans cette contrée. Accueillis avec de grands sourires, nous avons rapidement trouvé une petite maison en guise d’auberge avant d’attaquer l’ascension de la colline du village pour enfin nous rendre sur la grande muraille de Chine.

Après quelques minutes de marche, nous sommes subjugués par le spectacle qui s’offre à nous, la muraille s’étend à perte de vue à l’horizon et a conservé son aspect original. Nous profitons des deux heures qui nous restent avant le coucher du soleil pour explorer les différents points de vues aux alentours. Un frissons nous parcours lorsque nous pensons aux millions de chinois qui ont participé à la construction de cet édifice monumental. Nous trouvons l’endroit parfait sur la muraille afin de contempler le somptueux spectacle du coucher de soleil, un moment unique que nous ne sommes pas prêts d’oublier. Nous rebroussons ensuite chemin à la lueur du crépuscule pour rejoindre notre nid douillet dans le village de Gubeikou.

Le lendemain, après une nuit fraiche, le réveil sonne à 5 heure 30 du matin. Nous nous préparons rapidement et entamons notre marche à l’aube en direction de la muraille, non sans une pointe d’excitation. Après environ une heure de marche, nous nous installons sur une des nombreuses tours de la muraille d’où nous contemplons le fantastique lever de soleil. Ces tours permettaient au plus d’un million de soldats mobilisés tout au long de la grande muraille de communiquer par des signaux de fumée d’un bout à l’autre de l’empire. Nous sommes envahis par un sentiment de bonheur et de gratitude inouïe d’avoir la chance de vivre ce moment.

S’en suit une randonnée de 12 kilomètres, environ quatre heures sur et à côté de la muraille en direction de Jinshanling. Là, nous arrivons à un autre site d’accès à la muraille éminemment plus connu et donc plus touristique. Mais à notre bonne surprise, ce dernier est fermé pour restauration et nous n’avons pas à affronter la foule après ces deux journées seuls sur la muraille. Au total, nous n’aurons croisé qu’un groupe de touriste de cinq personnes et un backpacker hollandais avec qui nous avons parcouru un bout de chemin durant notre expédition.

Il est déjà l’heure de prendre la route pour retrouver Pékin, mais avant cela il faut se rendre à environ cinq kilomètres près de l’autoroute où s’arrête le bus. En chemin, un gentil chinois à bord d’un 4x4 nous propose de nous y déposer grâce à des talents de mimes indéniables. Lors des 2 heures 30 du voyage retour, nous avons le temps de penser à nouveau à toutes les images que nous avons contemplées et à la chance que nous avons d’avoir découvert ce fantastique tronçon de la grande muraille de Chine.

Infos pratiques :

De Pékin, prendre le bus 980 à la gare routière de Dongzhimen (17 Yuans par personne)
Après 1h30 de trajet descendre au terminus Miyun
Prendre le bus 25 pour Gubeikou, environ 1h de trajet (11 Yuans par personne)
Logement chez l’habitant dans le sud du village (150 Yuans la chambre double)

Accès à la muraille (25 Yuans par personne)

Trek entre Gubeikou et Jinshanling 12 kilomètres, descendre de la muraille au niveau de la dernière tour de Gubeikou et longer la base militaire

Retour pour Pékin, Bus situé sur l’aire d’autoroute coté nord de Jinshanling, durée 2 heures (32 Yuans par personne)