• Portraits de rêveurs italiens

    Elton - Rome - Italie

     

    “Je viens du Sud du Brésil, d'une ville qui s'appelle Rio Grande. Quand j'étais jeune, je rêvais de devenir docteur car je voulais aider les personnes malades à aller mieux. En grandissant, je me suis rendu compte que ce qui m'intéressait c'était de soigner les esprits. Alors j'ai décidé, il y a 6 ans, de rejoindre l'Eglise pour devenir prêtre. Aujourd'hui mon rêve, c'est de pouvoir aider chaque personne à trouver son chemin vers le bonheur et l'amour comme j'ai eu la chance de le trouver. Dans notre société, on confond souvent le bonheur et la joie, on court après le plaisir qui n'est qu'un sentiment passager et qui ne peut jamais être vraiment satisfait. Je pense que ce qui est important c'est de trouver son rêve profond. Parce que quand on découvre le rêve qui est enfoui en nous alors on peut vraiment être heureux.”

    Michela - Rome - Italie

     

    “Quand j'étais enfant mon rêve était de travailler et vivre dans une librairie. Ma grand-mère avait une maison remplie de livre où je passais des journées entières. Elle avait aussi une machine à écrire sur laquelle je pianotais avant même de savoir lire et écrire l'italien. Depuis cette époque, ma vie a toujours tourné autour des livres. Lire est comme une drogue pour moi, cela m'aide à m'échapper et à ressentir de profonds sentiments. Alors, à l'université, j'ai décidé d'étudier la littérature et de me spécialiser dans l'édition. Jusqu'à il y a 6 mois je travaillais comme éditrice mais mon poste a été supprimé à cause de la crise et je me suis retrouvé à travailler dans un bar comme serveuse. Ici en Italie, la situation économique est mauvaise mais j'espère retrouver un travail rapidement. D'une certaine manière, j'ai déjà réalisé mon rêve mais maintenant je suis de retour à la case départ. Mais c'est pas grave, c'est la vie ! Chaque minute est précieuse et je ne veux pas être en colère, j'aime trop la vie pour ça. Mon rêve pour l'avenir c'est de ne pas perdre ma joie de vivre comme ça peu importe où je serai ou peu importe où je travaillerai, je serai heureuse.”

    Roberto - Rome - Italie

     

    "Mes parents ont grandi en Sardaigne, après la guerre ils ont décidé d'émigrer en France pour trouver du travail. Je suis alors né dans une petite ville du Nord qui s'appelle Homécourt près de Metz. Mon père travaillait à la mine et ma mère s'occupait de mes sept frères et soeurs. J'avais cinq ans quand mon père est mort. Avec toute ma famille, nous avons été obligés de revenir en Italie ! La seule chose dont je me souviens de la France c'est les odeurs de la cuisine. Quand j'étais petit, j'adorais manger et je rêvais d'être glacier. Quand j'ai eu l'âge de bosser, j'ai quitté l'Italie pour travailler dans un restaurant New Yorkais. J'y suis resté 11 ans. Ensuite, j'ai travaillé pendant 25 ans comme chef de rang dans un restaurant d'un bateau transatlantique. Aujourd'hui, à 66 ans mon rêve est d'ouvrir un restaurant pour ceux qui sont dans le besoin afin de leur permettre de bien manger, comme j'ai eu la chance de le faire durant toute ma vie. Mais j'ai aussi un autre rêve, celui de retourner en France et d'aller voir l'endroit où je suis né pour découvrir mes racines."

    Arlain - Rome - Italie

     

    “Je suis haïtien. Quand j'étais petit mon rêve était de devenir professeur afin d'aider les jeunes de mon pays à avoir accès à l'éducation. Comme j'ai grandi à l'Église près des soeurs et des prêtres, j'ai découvert la foi. Alors j'ai décidé d'étudier les évangiles afin d'être capable d'enseigner à mon tour la religion catholique. Lorsque, en 2007 j'ai été ordonné prêtre à Haïti, dans l'église où j'avais été baptisé à ma naissance, j'ai eu l'impression de réaliser mon rêve. Après cela, je suis parti en mission en Colombie, en Afrique du Sud, en France et depuis 2 ans à Rome où j'exerce ma foi. Aujourd'hui, mon rêve c'est d'être le plus proche possible de dieu et d'aider mes frères à trouver ce chemin.”

    Silvio and Cinzia - Rome - Italie

     

    “Nous avons grandi dans la même ville du Sud de l'Italie, Avezzano près des montagnes. Après avoir habité plusieurs mois dans la même rue de Rome, c'est grâce à un ami en commun que nous nous sommes rencontrés. A l'époque, nous étions étudiants et notre rêve commun était de partir à l'étranger. Alors, nous sommes partis vivre à Edimbourg. A notre retour à Rome en 2013, Silvio qui avait fait des études de musique commençait à réaliser son rêve en faisant des tournées avec sa bande et en écrivant dans un journal de musique réputé. Moi je terminais mes études de langues étrangères et j'étais passionnée par l'international. Nous étions ambitieux et le succès était au rendez-vous. Mais après quelques années euphoriques nous nous sommes rendu compte que ce qui comptait ce n'était pas de devenir quelqu'un d'important mais de faire quelque chose d'important, qui compte vraiment pour soi. Nous avons donc décidé de nous rapprocher de nos racines et depuis un an, nous nous sommes installés à la montagne. Aujourd'hui notre rêve c'est d'ouvrir notre business autour du voyage afin de faire découvrir notre formidable région et nos passions : la musique et la montagne.”

    Marcus - Rome - Italie

     

    "Je viens du Mato Grosso, une région au coeur de l'Amazonie brésilienne. Quand j'étais enfant je rêvais d'avoir une grande famille pour partager ma vie. Cette famille je l'ai trouvée au sein de l'Eglise en devenant prêtre missionnaire il y a quelques années. Depuis je vis dans différentes régions du monde pour diffuser la parole de Dieu. Je me sens bien dans n'importe quel endroit car je sais que je suis entouré par mes frères. En ce moment je vis à Rome mais mon rêve serait de travailler dans ma région natale en Amazonie. J'aimerais beaucoup apporter l'espérance et la dignité aux communautés indigènes. Je sais que ces communautés ne sont pas catholiques mais c'est important de les reconnaître et de les protéger car ce sont des cultures, des traditions et des langues magnifiques."

    All Posts
    ×